Parti socialiste de Rueil-Malmaison

Construire l’Alternative

L’édito des élus

Que penser du budget proposé pour 2019 ?

Adoptons le point de vue du Rueillois « moyen ». Que constate-t-il à la lecture de ce projet de budget?

Le produit des taxes- Habitation et Foncière- augmente de 2% : les contribuables rueillois contribuent davantage que précédemment à ces rentrées de ressources, entre autres suite à la suppression de presque tous les abattements.

Puis on leur présente comme une manne tombée du ciel les diverses subventions de la Région, du Département etc. Mais en fait, c’est encore de l’argent sorti de leur poche à travers les taxes.Les entreprises, par contre, voient leur contribution inchangée : 40 % des recettes. Quant à la Taxe d’aménagement due par les promoteurs immobiliers, elle est en baisse. Difficile de croire pourtant que le nombre de constructions diminue à Rueil !

A quoi donc est consacré cet argent collecté auprès des Rueillois ?

Bien sûr, à des services inévitables et justifiés. Mais aussi malheureusement à d’excessives dépenses engagées et futures qui ne profiteront pas toutes, loin de là, au Rueillois « moyen » et qui entraînent un dangereux accroissement de l’endettement communal: le complexe sportif de l’Arsenal- 46 millions dont 23,5 pour 2019- dont un certain nombre de prestations seront hors de portée de la bourse des ménages ; le futur projet d’aménagement de la Plaine des Closeaux, bien trop ambitieux et coûteux.

Car tout cela se fait au prix de l’accroissement de la dette et de la vente du patrimoine communal, mettant en danger l’équilibre financier de la Ville et écartant l’objectif de désendettement, sujet que le Maire se garde bien d’aborder au Conseil Municipal.

Par contre, la Ville supprime l’accueil familial- Petite Enfance, ce qui pénalise les parents aux horaires de travail décalés. Et le CCAS, pilier de la politique sociale de la commune, voit sa subvention rognée : 6 millions 2 versus 6 millions 8 en 2016.Enfin on n’a peut-être pas épuisé toutes les sources d’économies, par exemple du côté de la tarification non-sociale.Nous avons voté contre ce budget si peu soucieux de développement social et durable.


Derniers articles

Agenda

Aucun évènements prévu pour le moment.