Parti socialiste de Rueil-Malmaison

Construire l’Alternative

Bienvenue sur le site de la section de Rueil-Malmaison du Parti Socialiste

Le Parti Socialiste à Rueil a longtemps été la principale force d’opposition à la droite au pouvoir et reste une force démocratique importante.

Notre section existe depuis de très nombreuses années et participe au débat sur la ville

Depuis 1983, l’opposition est présente au Conseil Municipal et les représentants du Parti Socialiste dans ce conseil, ont toujours proposé des solutions pour défendre les plus démunis, s’opposer à une densification excessive, protéger l’environnement, s’opposer il y a quelques années aux emprunts toxiques contractés par la ville et qui ont coûté des sommes importantes aux Rueillois lorsqu’il a fallu s’en débarrasser d’urgence

Rejoignez-nous pour participer au développement d’une cité plus citoyenne, plus écologique et plus solidaire

A très bientôt


Edito

JPF – Janvier 2021

Bonjour à toutes et à tous, en espérant vous trouver en bonne santé

Après les municipales qui ont vu l’élection de cinq membres de la liste Renouveau, nous voyons se profiler les élections régionales et départementales qui auront probablement lieu en juin. Pour les départementales la « circonscription » est tout simplement la ville de Rueil. Une candidature est un « ticket » Femme / Homme avec deux suppléants également F/H.

Pour les prochaines présidentielles, en Mai 2022, les écuries s’organisent. Jean Luc Mélenchon a annoncé sa candidature (aucun débat, aucun vote n’a semble-t-il précédé cette déclaration de candidature). Coté Verts Jadot et Piolle se préparent ouvertement.

C’est une bataille des égos. Le secrétaire du PS Olivier Faure tente depuis de nombreux mois de faire entendre une évidence : si la gauche et les écolos ne présentent pas une candidature unique ils disparaîtront du second tour. Marine Le Pen est quasiment assurée d’y être – et de perdre à nouveau et il y a gros à parier que quelque soit l’impéritie du duo Macron Castex, la droite et le centre se raccrocheront à Macron.

Ceci ne fera pas l’affaire des Français qui devront affronter l’échec de la politique d’Emmanuel Macron. Je ne le dis pas de gaieté de cœur mais les quelques progrès réalisés en matière de croissance économique et de lutte contre le chômage (au prix d’un accroissement criant des inégalités) ont été balayés par la crise sanitaire

Il nous faut réfléchir à une nouvelle politique qui donne toute sa place aux moins nantis, aux enseignants, au corps médical et à tous ceux (symbolisés par les caissières de super marchés) qui nous ont permis de résister à l’épidémie

Mais quand on constate que la bourse ne s’est jamais aussi bien portée qu’en ce mois de Novembre du reconfinement, il y a du travail !!

Et meilleurs vœux pour 2021 en espérant qu’elle sera meilleure que 2020

Jean-Pierre Favennec

Secrétaire de la section de Rueil du Parti Socialiste

Tribune

Rueil-Infos- novembre 2020

Arsenal : la qualité de vie de moins en moins respectée

Inexorablement la densification du quartier du Plateau, zone déjà bien pourvue en habitat collectif, se poursuit et gagne du terrain à la périphérie de la ZAC Arsenal.

Deux projets immobiliers sont concernés : l’un, rue de l’Arsenal-place J.Bru, accapare de l’espace public (trottoir et voirie) au bénéfice du promoteur qui y gagne 291 m2 de foncier.

L’autre, situé entre les voies Bons Raisins et Pompidou, à l’emplacement du garage de Normandie et alentour couvre 4379 m2.

L’objectif serait de dynamiser les pôles Maîtres Vignerons-Marché des Godardes ».

Mais qu’en est-il du volet environnemental du projet? On minéralise à outrance au détriment de l’espace naturel marginalisé, voire inexistant dans les projets.

Quant au volet social, il n’est pas mieux traité. Le neuf n’est pas forcément synonyme de qualité de vie améliorée.

Dans ce type d’aménagements, la fonction de rencontre et d’échange de l’espace public se trouve réduite au profit de la fonction économique. Cette configuration pousse le citoyen à se comporter avant tout en consommateur tous azimuts.

Ces aménagements se font sans plan sérieux de mobilité permettant de savoir comment les habitants du quartier pourront se déplacer. Comment les bus pourront ils circuler sur voies dédiées? Des pistes cyclables sont-elles programmées? Pour les véhicules motorisés, une voie de contournement est-elle prévue ?

Enfin aucun équipement culturel digne de ce nom ne semble être programmé dans la ZAC. Comment est-il possible de laisser le quartier sans un établissement culturel diversifié et multifonctionnel répondant aux besoins des habitants ? Un tel équipement devrait trouver sa place au centre de la zone, à l’emplacement de la halle de l’OTAN par exemple, dans une construction à l’esthétique contemporaine affirmée. La beauté réjouit l’œil et instruit l’esprit sans forcément coûter plus cher.

Il ne suffit pas de vanter la qualité de vie à Rueil. Il faut encore le prouver en signant avec les promoteurs une charte comportant un cahier des charges judicieusement contraignant.


Ensemble


Agenda