Meeting de Sévres du 19 mai 2009 avec H Désir

Partis de Rueil à neuf avec deux voitures et la bannière de la section de Rueil, nous nous retrouvâmes à plus de 400 à Sèvres pour participer au meeting pour les élections européennes avec les représentants de la liste « Changez l’Europe maintenant »

Ambiance surchauffée par la proximité de l’échéance avec H Désir, P Bérés, P Buchet et P Huchon. Des questions difficiles (Hadopi, Dexia et les différents contrats de travail, le PS encombré de débats de personnes, le bouclier « social » évoqué par H Désir) et des réponses franches nous ont permis de clarifier de nombreux points délicats.

  • P Buchet a insisté sur les limites à imposer au marché sur de nombreux secteurs comme la Santé, le logement, les transports en insistant sur la particularité de ce vote à un tour qui suppose un vote « utile » car les petites formations ont peu d’impact à Bruxelles.
  • P Bérés s’est attachée à présenter les alternatives de gauche à la crise avec un plan de relance européen coordonné tel que décrit dans le Manifesto et a souligné la nécessité de renforcer le PSE pour orienter les décisions européennes. Elle a effectué un rapide bilan de la mandature actuelle avec la lutte contre les 65 heures par semaine ( oui 65 !) défendues par les anglais, les paradis fiscaux.
  • P Huchon a de son coté illustré sur des exemples concrets l’importance de la politique européenne pour la région. Une des plus riches d’Europe, mais où subsistent des inégalités criantes et des poches de pauvreté !Le Fonds Européen est intervenu pour le 93 et la boucle nord du 92. Cette région bien que riche souffre en période de crise car fortement soumise à la mondialisation et à la concurrence entre les territoires. Son souhait est de trouver une sortie par le haut en accompagnant certains secteurs comme celui de l’image qui comprend plus de 100 000 travailleurs en Ile de France. La région a besoin de l’Europe pour définir un cadre de développement (la culture, les projets écologiques,…).
  • H Désir est intervenu assez peu en tant que tête de liste en se concentrant sur les services publics. Tout ne peut pas être mis en concurrence. Services universels 6 jours par semaine et non 5

En conclusion, un vibrant appel à convaincre de la nécessité de voter utile immédiatement, de ne pas s’éparpiller même si des désaccords peuvent exister. L’Europe doit sortir de la crise par le haut, par l’innovation, la création d’u Harvard européen et redonner vie au rêve européen !

MS

Ecrit par