Réunion publique avec Paul Quilès mercredi 25 avril à 20H30 à l’ATRIUM, l’irrespect!

Pour notre soirée du 25 avril à 20H30 à l’ATRIUM, voici les premières réactions de Paul Quilès sur les résultats du 1er tour

 

 Encore 12 jours

Les leaders de l’UMP, qui ont passé la soirée électorale à tenter de cacher leur déception et leur désarroi par une incroyable agressivité, n’ont certainement pas compris que les Français venaient d’infliger un double camouflet au Président sortant :

– en ne le mettant pas en tête des candidats du premier tour, évènement inédit sous la Vème République !

– en votant abondamment pour la candidate qui a le mieux défendu les valeurs qu’il n’a cessé lui même de promouvoir. Je pense bien sûr à la façon de plus en plus caricaturale avec laquelle il a développé tout au long de la campagne ses thèmes favoris (lutte contre l’immigration, sécurité)

Dimanche soir, dès les premiers résultats annoncés, l’état major de l’UMP et N. Sarkozy se sont déchaînés et ont immédiatement adopté un ton aux relents xénophobes, en mettant en avant et sans retenue des thèmes censés leur attirer les faveurs des électeurs du FN : vote des immigrés, burqa, viande halal, contrôle de l’immigration…

Cette quête désespérée des voix du FN est indécente, mais elle sera certainement peu efficace sur le plan électoral, parce qu’elle ignore le caractère protestataire et anti- Sarkozy d’une grande partie de cet électorat. (….) Lire le texte

 

* Le prix de l’irrespect

……Espérons que les Français sauront comprendre l’importance de leur vote de ce dimanche, qui doit permettre l’indispensable confrontation au second tourentre le Président sortant et le candidat de la gauche.

Ce sont bien en effet deux visions inconciliables qui s’affronteront alors dans les débats concernant les principaux domaines de la vie publique : la politique économique et sociale, l’exercice du pouvoir, le fonctionnement de la démocratie, les relations internationales.

Il sera difficile aux Français de croire les paroles et les promesses de N. Sarkozy, tant le bilan de ses cinq années à l’Elysée, fait d’échecs, de contradictions et de mensonges, plaide contre lui.

Mais, au-delà de cette évidence, le Président sortant va se trouver confronté aux retombées de son comportement, que je résumerai d’un mot : l’irrespect.     (…..) Lire le texte

 

Ecrit par

Aucun commentaire encore.

Répondre

Message

*