Un nouveau sens pour l’Europe!

Quelques éléments pour présenter le manifeste adopté à Madrid les 1er et 2 décembre 2008, par les 27 représentants des partis socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes de toute l’Europe. Ce « manifesto » constitue un programme commun pour les élections européennes de juin 2009.

Une fois posée en préambule le lien vital que représente l’Union européenne dans la mondialisation, le manifeste nous rappelle que « l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, après ratification par tous les Etats membres, donnerait à l’Europe plus de moyens pour mener, face à nos problèmes, une action démocratique, transparente et efficace ».

Le Parti socialiste européen propose 6 axes de propositions :

1- Relancer l’économie et éviter le retour des crises financières

Si l’euro a protégé efficacement les économies européennes dans la crise financière de l’automne 2008, les salaires réels et le pouvoir d’achat diminuent. De nouvelles règles doivent être fixées aux marchés financiers. Une relance de l’économie est nécessaire pour dégager à nouveau croissance et emplois.

Le développement durable, nécessité absolue, doit être fondé sur des stratégies économiques, sociales et environnementales cohérentes par ailleurs.

Le budget européen doit être orienté, en ce sens, vers une croissance écologique et innovante.

Quelques propositions dans ce domaine :

– Réforme des marchés financiers basée sur la transparence et l’information publique de tous les intervenants.

– Limites strictes aux niveaux d’emprunts, évitant la création de situations d’endettement incontrôlable.

– Les institutions financières devront faire apparaître sur leurs bilans tous les risques qu’elles ont souscrits.

– Limitations sur les rémunérations et primes des dirigeants d’entreprise, qui doivent refléter les pertes comme les bénéfices.

– Démocratisation des institutions financières internationales.

– Création de 10 millions d’emplois à l’horizon 2020 au travers d’une stratégie européenne pour une croissance écologique et innovante (projets d’investissement en matières de transports, recherche-développement,…, pacte européen pour le développement de l’emploi).

2- Faire progresser la justice dans la nouvelle Europe sociale

Les réformes sont indispensables pour contrecarrer la hausse du coût de la vie ou les inégalités sociales (78 millions d’adultes et d’enfants à la limite ou au-dessous du seuil de pauvreté en Europe).

Quelques propositions dans ce domaine :

– Négociation d’un Pacte européen du Progrès Social.

– Création dans tous les Etats membres pour les retraités, chômeurs et invalides du travail, d’allocations sociales adaptées à leurs besoins.

– Accord Européen sur les salaires (salaire égal à travail égal) prévoyant la mise en place d’un salaire minimum décent.

– Développement d’une stratégie pour les droits de l’enfant afin de réduire la pauvreté infantile et de garantir le droit à l’éducation.

3- Mettre l’Europe en tête de la lutte contre le changement climatique

L’Europe doit devenir leader dans les nouvelles technologies « vertes », rompre sa dépendance vis-à-vis du pétrole et du charbon, et prendre la tête du mouvement pour un nouvel accord mondial sur le climat pour la période débutant après 2012 (dépassant le protocole de Kyoto).

Quelques propositions dans ce domaine :

– Introduire une directive européenne complète sur le climat, définissant les objectifs et les plans d’action. Toutes les autres législations ayant une incidence sur le climat doivent être adaptées pour réaliser l’objectif de 30% de réduction des émissions.

– Mise en
place d’une véritable politique énergétique commune fondée sur le développement durable

– Chaque Etat se prononce sur le recours à l’énergie nucléaire, mais le contrôle des centrales existantes et nouvelles doit être coordonné au niveau européen.

4- Parvenir à l’égalité des sexes en Europe

En dépit de progrès significatifs ces dernières années, des inégalités persistent entre hommes et femmes : ces dernières gagnent encore en moyenne 15% de moins que les hommes pour un même travail, sont plus exposées au chômage, et se retrouvent souvent dans des postes sous-rémunérés, sous-qualifiés ou à temps partiel.

Les femmes n’ont pas non plus une place égale à celle des hommes sur la scène politique en Europe.

Quelques propositions dans ce domaine :

– Le PSE fera campagne pour une représentation politique paritaire entre hommes et femmes dans toutes les instances européennes de décision

– Les moyens européens de lutte contre le trafic d’êtres humains et l’exploitation sexuelle des personnes seront développés

5- Donner à l’Europe une politique d’immigration pour le progrès

Les socialistes européens considèrent que l’immigration a contribué au développement et à la richesse de l’Union européenne.

Le défi consiste aujourd’hui à la fois à lutter contre l’immigration clandestine et contre la traite des êtres humains ; également à garantir l’intégration des migrants.

Quelques propositions dans ce domaine :

– Mise en place de règles communes pour l’immigration légale dans l’Union européenne.

– Elaboration d’une Charte européenne pour l’intégration des immigrés.

– Développement du Système commun européen d’accueil des réfugiés, fondé sur des normes de droit d’asile équitables pour tous ceux qui fuient la persécution.

6- Faire de l’Europe un partenaire fort pour la paix, la sécurité et le développement

Les Etats de l’Union Européenne doivent agir encore plus solidairement pour garantir la sécurité, des pays et des peuples du continent en premier lieu.

L’Europe doit exprimer en outre une parole commune plus forte dans le monde, oeuvrer pour la paix et pour une coopération internationale active.

La politique de développement en faveur des pays pauvres et en développement doit être ciblée, innovatrice et axée sur la participation des individus sur le terrain.

Quelques propositions dans ce domaine :

– Renforcement du rôle du Haut Représentant de l’Union pour la politique extérieure et de sécurité commune

Intensification des efforts européens en faveur du désarmement international

– Soutien à la réforme des Nations Unies, en particulier du Conseil de sécurité, ainsi que des règles de décision ; réforme du mandat et du fonctionnement de l’Organisation Mondiale du Commerce, de la Banque Mondiale, et du FMI.

– Utilisation de la prochaine législature (2009-2014) pour stimuler l’effort amorcé afin d’atteindre les objectifs dits du Millénaire .

Nous pouvons construire une société plus juste en disant : « les citoyens d’abord ».

En juin 2009, donnons un nouveau sens à l’Europe.

Ecrit par

1 Comments to “Un nouveau sens pour l’Europe!”

  1. MG dit :

    Merci de ces informations, qui ont été judicieusement complétées lors de l’AG de la section le 12 février.