Régionales Réunion publique du 4 février à Garches

Les sections socialistes de Garches, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud et Suresnes ont le plaisir de vous inviter à participer à une

REUNION PUBLIQUE

Jeudi 4 Février 2010, à 20 h 30

à la salle des 4 vents à GARCHES (plan au dos)

en présence de

Daniel Goldberg, Député de Seine-St-Denis,

Conseiller régional et Vice-président de Plaine commune,

Philippe Kaltenbach,

Tête de liste du PS pour le département des Hauts de Seine,

Maire de Clamart et Conseiller régional,

et

Pascal Buchet,

Premier secrétaire du PS 92,

Maire de Fontenay-aux-Roses et Conseiller général

sur le thème de

« La Région face à l’Etat »

Les orateurs présenteront le projet socialiste pour l’Ile de France et donneront leur point de vue sur le rôle de la Région face à la politique menée depuis près de 3 ans par Nicolas Sarkozy et la majorité actuelle : le projet du Grand Paris, les transports, les actions de solidarité, l’emploi seront notamment abordés et soumis au débat avec le public.

Entrée libre – pour plus d’information contacter V. Gasq (06-62-68-07-18) ou vivien.gasq@wanadoo.fr

Ecrit par

1 Comments to “Régionales Réunion publique du 4 février à Garches”

  1. Bonjour,

    Veuillez trouver ci-joint le mail adressé à la municipalité de Rueil.
    Bonne réception,

    Patrick Dunand
    Bonjour,

    Monsieur Gabriel nous a interpellé à propos des vols commis dans les parkings de notre ville, à mon tour de soulever un problème récurrent, que personne ne solutionne et qui pourtant est important:
    le déneigement des trottoirs et la suite logique, le verglas persistant sur ces voiries.

    Si la réactivité est primordiale pour les rues à cause de la circulation automobile, il n’en va pas de même pour les trottoirs et, pourtant ceux-ci sont beaucoup utilisés par les piétons
    ruellois.

    Je sais, vous allez me répondre que le déneigement et le nettoyage des trottoirs est du fait des riverains, mais, combien agissent, quelques-uns. Alors nous nous trouvons devant des métrages
    importants de trottoirs “casse gueule” et c’est miracle qu’il n’y aient pas de jambes cassées ou de cols du fémurs fracassés (pour les personnes âgées).
    De plus, naturellement, ce sont les quartiers périphériques les plus touchés (la réactivité municipale est plus prompte au centre ville), comme le Mont Valérien (essayez de descendre la rue Sommer
    à pied !).
    Si les riverains ne nettoient pas, pourquoi ne pas se substituer à eux en les verbalisant ensuite, en attendant, les pietons font du patinage pas toujours artistique !!!!
    Je sais une chose, c’est que si mon épouse ou moi tombons avec des conséquences physiques, je déposerai plainte contre notre premier magistrat.

    Dans l’attente,

    Patrick Dunand