Du G20 aux élections en passant par la Libye

L’actualité reste dominée par les élections cantonales dont le premier tour aura lieu dimanche. Je souhaite que les résultats soient à la hauteur des efforts méritoires déployés par toutes et par tous. Bravo en tout cas à Bertrand, à Carole et à tous les volontaires, au premier rang desquels Roland Toulouse dont je salue l’abnégation et les qualités d’organisateur.

Il est bien entendu essentiel que notre résultat soit le meilleur possible. Le rude combat à droite laisse possible un second tour. Mais nous sommes confrontés à plusieurs candidatures de gauche qui ne nous facilitent pas la tâche. Chaque voix comptera donc dimanche.

Les cantonales surviennent à un moment de fortes tensions dans plusieurs domaines :

– Au niveau mondial, la réunion récente du G20 a montré la difficulté à réguler une économie et particulier un secteur financier qui ne veut pas l’être. En outre les pays émergents souhaitent pouvoir continuer à exporter massivement : c’est le cas de la Chine avec les produits importés, du Brésil avec les produits agricoles. La régulation prônée – et indispensable – pour rendre plus équitable le monde ne sera pas un long fleuve tranquille. Les banquiers ont repris toutes leurs anciennes habitudes, ne rêvent que de multiplier les produits financiers – qui deviennent toxiques – pour faire des profits … et ces profits (bonus et autres) sont colossaux ;

– Les mouvements de révolte en Afrique du Nord et au Moyen Orient sont riches de promesses démocratiques mais se présentent de façon très différentes. La Tunisie semble trouver la voie d’un gouvernement de transition pour aller vers une vraie démocratie, l’Egypte semble confier aux militaires le soin d’assurer cette transition, le roi du Maroc a proposé un régime beaucoup plus démocratique. Par contre la situation en Libye est dramatique et le colonel Kadhafi semble sur le point de reprendre l’essentiel du pouvoir, ce qui n’est pas forcément une surprise compte tenu des moyens militaires dont il dispose. Ce qui est plus étonnant c’est d’avoir laissé entendre aux protestataires que nous les soutiendrions alors que nous ne faisons rien. Grand malaise pour moi. La situation en Algérie, au Yémen, au Bahreïn reste plus confuse et chaque situation est spécifique, donc doit nous rendre prudents. J’insiste cependant sur la nécessité pour nos dirigeants de soutenir clairement les mouvements démocratiques.

En France la situation politique semble inédite. Marine Le Pen en tête dans les sondages ? Intox sans doute selon les connaisseurs de l’organisme qui a réalisé le sondage. Il n’empêche il y a un réel « effet Le Pen » et les UMPS dont je suis parfois affublé sur les marchés le traduisent bien. Si cette situation doit nous amener à nous interroger sur nos pratiques et nos propositions à un an des présidentielles, c’est clairement l’effondrement de la popularité de Nicolas Sarkozy qui est surtout reflétée dans les sondages. La reconnaissance de l’opposition Libyenne – pas condamnable sur le fond – la veille d’un Sommet Européen qui devait en débattre et à l’insu du Ministre des Affaires Etrangères qui était à Bruxelles est stupéfiante et pitoyable. Le lancement d’un Xème débat sur les musulmans – car c’est ce cela qu’il s’agit – va avoir pour principal effet de stigmatiser nos concitoyens de cette confession : c’est ce qu’a dénoncé violemment un conseiller de Nicolas Sarkozy … ce qui lui a valu d’être démissionné.

Retour à Rueil où l’actualité des cantonales prime. Je me réjouis que nous ayons mené une campagne active et intense, en insistant sur les problèmes d’aménagement de la ville et le programme que nous voulons développer au Conseil Général.

A dimanche pour le vote.

Jean-Pierre Favennec

15 Mars 2011

Ecrit par

1 Comments to “Du G20 aux élections en passant par la Libye”

  1. karl dit :

    Bonjour

    c’est la fin , le PC meure d’avoir fait preuve de son incompetence
    la France est en marche!

Répondre

Message

*