L’urbanisme à Rueil

A l’occasion du projet de révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme), les élus socialistes souhaitent attirer l’attention sur les orientations actuelles de la majorité municipale en matière d’urbanisme. Problème de circulation pour l’Ecoquartier et fracture géographique en sont des conséquences qu’il ne faut pas sous-estimer.

Tribune de Roland Toulouse, Martine Jambon et Jacob Pinto

Le développement urbain de notre ville nous préoccupe. Voilà pourtant déjà longtemps que nous nous inquiétons de la gestion de Patrick Ollier et son équipe, qui d’ailleurs ne font que suivre les traces de Jacques Baumel. Mais nous avons depuis quelques mois des raisons supplémentaires de craintes pour le développement humain et harmonieux de notre ville, avec la montée en puissance du projet de l’Ecoquartier de l’Arsenal puis avec la révision en cours du PLU.

Le retard de la gare de Métro, place 8 mai 1945, impacte l’Ecoquartier

Un premier problème pour l’Ecoquartier – plus de 2000 logements prévus ! – est celui des circulations. On compte surtout sur la future gare du Métro Grand Paris de la place du 8 mai 1945. Elle est censée être mise en service en 2025, mais ce ne sera pas le cas. Il faudra attendre au mieux 5 à 10 ans de plus, si ce n’est davantage. Ceci signifie que plusieurs milliers de nouveaux habitants de l’Ecoquartier vont se trouver sans solution de mobilité satisfaisante dès les années 2020/22, et pour longtemps. Et aucun plan B ne semble à l’étude aujourd’hui.

Le deuxième problème est économique, et il est encore plus grave. Le retard de la gare va dévaloriser les logements et réduire l’intérêt des promoteurs, ce qui menace l’équilibre économique de ce projet. Si ce risque est difficile à évaluer, son ordre de grandeur est sans doute de 100 ou 200 millions d’€.

La révision du PLU accentue les fractures géographiques

Il y a enfin la révision du PLU. La volonté affichée du maire est de préserver, voire d’étendre les zones pavillonnaires. On ne pourra y réaliser que des agrandissements limités, par exemple une chambre supplémentaire pour les enfants…, alors que les logements collectifs continueront à sortir de terre en dehors de ces zones… en sus des milliers de logements de l’Arsenal. Cette politique va donc encore accentuer les différences de conditions de logements à Rueil.

La procédure relative au PLU est la suivante : il est possible jusqu’au 7 avril de faire ses remarques dans le cadre de l’enquête publique (registre à la mairie ou site internet de la mairie http://k6.re/fDhJw ). Le Commissaire-Enquêteur remettra ensuite son rapport, puis la révision sera soumise au vote du conseil de territoire de Paris Ouest La Défense (POLD) (1) . Il sera donc adopté, la droite ayant 81 sièges sur 90.

Se mobiliser pour faire connaître ces risques

Nous envisageons d’alerter avec nos moyens la population ruelloise sur la politique dangereuse menée par la majorité de Patrick Ollier. Et sommes preneurs de toutes vos réactions et avis.

(1) Depuis la création de la Métropole du Grand Paris, les plans d’urbanisme sont de la compétence de l’EPT concerné.

Ecrit par