Budget 2009 de la CCAS

Budget CCAS 2009 et Action sociale (commentaires en italiques)

 

I QUELQUES STATISTIQUES SIGNIFICATIVES

 

1) Emploi, chômage

Taux de chômage: Rueil Hauts-de Seine

7,6% 10,2%

Fouilleuse 14,8%

Jeunes 16-25 ans 28%

PLIE ( dispositif destiné aux personnes très éloignées de l’emploi):

320 personnes dont 18% sur la Fouilleuse et 17% sur Plaine-Gare- ces 2 quartiers représentent 23% de la ville en population.Les chômeurs LD ( longue durée) sont nombreux à P-G- 66% ont un niveau égal ou inférieur au niveau V (collège).

Mission locale:% des – 25 ans habitent la F. et 40% ont un niveau inférieur à la 3ème.

 

2) Bénéficiaires des minima sociaux

Rmistes: , soit1,06%, dont 25% sur F. et P-G; mais une dispersion géographique à prendre en compte.

Familles monoparentales: 20%. Les bénéficiaires du RMI sont plus jeunes à Rueil que dans l’ensemble du territoire.

16,7% des non-imposés résident à la F. et sur P-G; les impayés de loyer examinés par la CPIL concernent principalement la F.

Comparaisons: (CMU = couverture maladie universelle)

Rueil Hauts-de Seine

Bénéficiaires CMU 0,98% 2,16%

Bénéficiaires CMUC 1,87% 4,62%

Idem Fouilleuse 4,80%

Idem Plaine-Gare 2,70%

AME (aide médicale d’Etat) 0,17% 0,51%

 

Le taux de médecins généralistes en secteur 2 (droit au dépassement d’honoraires) est 2 fois plus élevé à Rueil que dans le 92.

On note une difficulté d’accès aux soins pour les bénéficiaires de la CMU .

 

II LE BUDGET DU CCAS

3.400.155 euros, dont subvention communale = 2.482.000 euros, soit +2,89%-

Ce budget intègre l’excédent 2008, soit 200.000 euros.

 

1) Familles, séjours vacances, pass-loisirs

1.770.770 euros- (+ 0,82)

Budget doublé pour les séjours-vacances- 80 séjours proposés aux familles en tranches 1, 2 et 3 (500 familles/an).

Pourquoi ne pas étendre ce dispositif aux personnes seules?

Réponse: Ces cas relèvent plutôt du secteur associatif.

Pass-loisirs: proposition d’inclure la tranche 4 dans les bénéficiaires de ce dispositif.

R: pas à l’ordre du jour.

 

2) Secours financiers, aides aux personnes en difficultés

Budget non établi– mais si les fonds sont épuisés en cours d’année, une rallonge est prévue.

Le discours du vice-président- F.Le Clec’h- semble incliner à plus de largesses dans ce domaine.

Il faut dire que certaines catégories de demandes- factures de fourniture d’énergie, assurance habitation- sont traitées par des commissions spécifiques, ce qui allège la charge du CCAS.

A noter: des problèmes budgétaires croissants dus au surendettement. Nécessité d’un poste supplémentaire de Conseillère en économie sociale et familiale (CESF).

 

3) Action sociale -insertion

Budget: 302.019 euros (+59%)

– Aménagement du nouveau local de la Boussole- subvention DDASS: 65.000 euros.

– Subvention communale à l’Epicerie sociale, l’Intervalle: + 30%- 60 familles/semaine concernées.

L’orientation vers l’Epicerie sociale permet de “responsabiliser” les bénéficiaires- ils paient 10% du prix des produits achetés- et de diminuer le nombre de secours financiers octroyés. Un avantage pour le CCAS! Seulement, il ne faut pas oublier l’aggravation de la pauvreté qui exige des réponses financières adéquates et immédiates.

– Insertion professionnelle: 200.000 euros

Chantier d’insertion autour de cultures vivrières- production fournie à l’Epicerie sociale- 7 personnes,20 heures/semaine, avec accompagnement- Objectif: retrouver un emploi ou une formation.

Judicieuse initiative, mais qui employait 12 personnes l’an passé.

– Axe insertion sociale:18.318 euros

Reconduction des groupes d’expression “Art thérapie”- 213 heures.

Vu le succès de l’opération, ne peut-on envisager de l’étendre?

Réponse dubitative.

 

4) Seniors

– Budget:120.255 euros, pour la télé-assistance et le portage des repas à domicile;évolution croissante de la demande de portage.

– Resto-clubs: 142.000 euros (+ 4,37%)

– CLIC (gère l’ensemble des problèmes liés aux personnes âgées en difficultés):Budget:315.630 euros (+ 30%).

Arrivée d’un nouveau coordinateur en juillet 2008 et embauche d’un travailleur social.

Des situations sociales et des suivis de plus en plus lourds et complexes- 340 visites à domicile en 2008.

– Smic municipal revalorisé: + 54%.

Plafonne à 80 eu
ros/mois- concerne de moins en moins de retraités, puisque la majorité des pensions dépasse les minima sociaux.

– Loisirs Seniors: + 12,5%

Aide soumise à condition de ressources.

 

CL: Ce projet de budget laisse de côté un grand nombre de domaines et ne dégage aucune forte orientation.

 

 

Martine Jambon

Ecrit par

1 Comments to “Budget 2009 de la CCAS”

  1. MGDS dit :

    Edifiant et interessant.
    Merci Martine