Encore une démission chez P Ollier! François Jeanmaire après Didier Ducros

Article du Parisien du 17 avril 2012

Nouvelles démissions au Conseil municipal

Un nouvel élu vient de quitter l’équipe municipale de Patrick Ollier (UMP). François Jeanmaire a présenté sa démission du poste d’adjoint aux sports après le conseil municipal durant lequel se votaient le budget et les subventions aux associations. « J’ai attendu le dernier conseil municipal(NDLR : qui se tenait le 29 mars) pour qu’il n’y ait aucun impact sur les aides accordées aux clubs », commente l’intéressé.

Cette démission succède à celle de Didier Ducros, adjoint à la communication parti en février, et s’inscrit aussi dans un contexte de changement régulier de directeurs de cabinet du maire — six se sont succédé depuis 2004.
Depuis ce départ, Jean-Chrisitian Larrain, conseiller municipal en charge de la communication et des sports, appartenant à la majorité du conseil, a lui aussi démissionné, et ce, début avril.
Même si Patrick Ollier, par ailleurs ministre chargé des Relations avec le Parlement, minimise l’impact politique de ces démissions, il a convoqué sa majorité en fin de semaine dernière pour annoncer la démission de son adjoint aux sports et « recadrer ses troupes », souffle-t-on dans les couloirs. Elu dans la liste d’opposition en 2001, François Jeanmaire et son groupe, Rueil Avenir, avait rejoint la liste unique de Patrick Ollier pour les municipales de 2008. « Je quitte mon poste avec regret mais plusieurs raisons me poussent à prendre cette décision », réagit l’élu, évoquant plusieurs désaccords liés au management, au mode de gouvernance et à plusieurs points précis de politique. « Je ressentais un réel malaise. Le problème vient peut-être de moi, nuance l’adjoint, qui restera au sein du conseil municipal. Mais le maire a un total pouvoir qui empêche l’éclosion de certains talents. A mon sens, cette municipalité devrait être moins directive et exercer moins de pression. »
Ces nouveaux départs font suite à celui de Didier Ducros, ex-adjoint chargé de la communication, des anciens combattants et du syndic du conseil municipal, début février. « Je suis parti car j’étais en total désaccord avec l’administration », commente Didier Ducros, qui assure conserver de « très bonnes relations » avec le maire. Une situation générale dont s’étonne aujourd’hui Jean-Claude Caron, également démissionnaire en 2008 du conseil municipal à cause d’un désaccord politique portant sur l’augmentation des impôts locaux, et actuel conseiller général UMP. « Il n’y a pas de précédent à Rueil, les adjoints ont toujours eu un rôle important et, jusqu’alors, étaient bien dans leur poste. Ces démissions posent beaucoup d’interrogations », commente celui qui a travaillé pendant trente ans aux côtés de Jacques Baumel, l’ancien maire de Rueil. « Je n’ai pas beaucoup collaboré avec Patrick Ollier, il a pris la succession, mais on ne peut pas demander à deux hommes d’avoir les mêmes qualités. »

Ecrit par

Aucun commentaire encore.

Répondre

Message

*