Compte-rendu de mandat du 7 avril 2009 de la liste « Ensemble, changeons Rueil »

Compte-rendu de mandat des élus de la liste « Ensemble, changeons Rueil »

Un an après les élections municipales de mars 2008, l’organisation du premier Compte-rendu de mandat des élus (PS-Verts-Associatifs) de la liste « Ensemble, changeons Rueil » correspondait à un engagement d’après campagne.

Il nous apparaît essentiel d’entretenir la dynamique née de la campagne et de retourner régulièrement devant les Rueillois pour expliquer nos prises de positions relatives à la vie municipale.

Comme annoncé d’emblée, nous visons à mener une opposition intransigeante, mais restant cohérente et constructive.

L’année fut riche en sujets de discordes avec la majorité municipale. Quelques exemples :

– Hausse de la fiscalité en 2008 puis 2009 en contradiction avec les engagements de campagne (une « légère adaptation des taux » avait été évoquée), suivie de la démission de JC Caron, Conseiller général de Rueil, de l’équipe municipale. Hausse justifiée uniquement par la nécessité de préserver les équilibres budgétaires.

– Construction d’un mur avenue de Fouilleuse d’une hauteur disproportionnée, avant recul sous la pression des habitants et de l’opposition politique.

– Refus d’accorder à l’opposition la place qu’elle aurait le droit d’occuper dans les instances décisionnelles (commission d’attribution des logements HLM, de l’AML,…) au niveau local ou communautaire au sein de la communauté d’agglomération du Mont-Valérien. Refus au final de la majorité d’accepter la présence de l’opposition au sein du CA du TAM.

– Inexistence persistante d’un Plan de déplacements urbain sur la commune (vote contre le SDRIF régional, retard en matière de circulations douces,…) en dépit de la mise en place de deux navettes dont le fonctionnement est globalement satisfaisant.

– Poursuite d’une politique en matière de sécurité privilégiant le suréquipement de la police municipale (vidéosurveillance, Tasers,…) aux détriments du Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).

– Insuffisances chroniques en matière de mise en œuvre de logements sociaux, en particulier de logements très sociaux à Rueil.

– Attitude ambiguë par rapport au respect de la loi de 1905 interdisant aux collectivités locales de financer directement des lieux de cultes.

L’effort fait en matière d’accessibilité des infrastructures aux handicapés (exigé par la loi de février 2005) est à noter.

La mise en place d’une communauté d’agglomération – même embryonnaire – va dans le sens d’une ouverture nécessaire de la ville sur son environnement proche.

A ce titre, la présence d’Elisabeth Gourevitch, Vice présidente de la Région Ile de France, à l’occasion de notre Compte-rendu de mandat visait à la fois à rappeler l’impact de la Région sur la commune de Rueil (rénovation du lycée, mise aux normes de la gare RER, participation forte sur certains projets comme l’ouverture du nouveau commissariat,…), et le contexte dans lequel s’inscrit notre ville (schéma régional, nouveau plan régional pour les transports,…).

La présence à l’Atrium de représentants associatifs, et d’habitants (notamment du quartier du plateau) venus pour échanger à l’occasion de la réunion, a contribué à faire de cette première une réussite, nous permettant d’envisager d’autres réunions de ce type, toujours dans le but de faire comprendre nos positions aux Rueillois.

Bertrand Rocheron, Président du groupe « Ensemble, changeons Rueil »

Ecrit par