Sécurité à Rueil : succession d’incidents en janvier 2010

Une lecture du Parisien Les incidents se répétent à Rueil!

Lundi après-midi 19 janvier 2010, à Rueil-Malmaison, quatre adolescents ont aspergé des agents de police municipale de gaz lacrymogène dans les locaux de la mairie annexe du Mont-Valérien. Vers 15 heures, le groupe de quatre jeunes traînait devant les locaux. L’un d’eux se serait montré insultant à l’égard des agents avant d’utiliser une bombe lacrymogène, diffusant le gaz à l’intérieur du local. Les agents ont appelé la police nationale et la brigade anticriminalité (BAC) a pu arrêter les quatre adolescents un peu plus loin, avenue du Président-Georges-Pompidou.

Jeudi 14 janvier 2010

Neuf gardes à vue. C’est le bilan des échauffourées qui ont éclaté jeudi soir à Rueil-Malmaison ainsi qu’à Courbevoie. Deux explosions de violence qui n’ont aucun rapport entre elles mais ont éclaté à quelques heures d’intervalle dans des communes peu habituées à ce genre d’acte de délinquance.


A Rueil, le déclencheur est une bagarre, un peu après 15 heures, qui éclate non loin du lycée Gustave-Eiffel. Les origines de la rixe, qui oppose des jeunes de la cité Berthelot de Nanterre à des lycéens d’Eiffel, restent inconnues. L’un d’eux reçoit plusieurs coups au visage. Dans la foulée, la police intensifie ses patrouilles dans la ville. Quarante sont dépêchés en renfort. Une nouvelle bagarre éclate en fin d’après-midi. Finalement, les forces de l’ordre interpellent sept jeunes, rue Camille-Saint-Saëns et en contrôlent une trentaine. Ils mettent la main sur plusieurs , dont des battes de base-ball et des gazeuses.

Eviter une nouvelle flambée

Hier, la mairie avait pris les devants afin d’éviter une nouvelle flambée. « Nous avons posté nos médiateurs près du lycée Eiffel pour calmer le jeu, précise Danis-Gabriel, adjoint au maire chargé de la sécurité à Rueil. Ce genre de rixe arrive de temps en temps… »
Les battes et les béquilles, une arme qui se répand de plus en plus, ont aussi servi jeudi, un peu avant 19 heures, à Courbevoie. Des affrontements ont débuté devant le McDo du quartier opposant des habitants de la cité Louis-Blanc à une bande de Clichy. Une vingtaine de policiers ont été envoyés sur place, qui, après une brève course-poursuite, ont appréhendé six jeunes de 16 à 20 ans. Deux d’entre eux ont été placés en garde à vue. Une quarantaine de CRS ont passé la soirée sur place afin d’assurer le calme.

Ecrit par

3 Comments to “Sécurité à Rueil : succession d’incidents en janvier 2010”

  1. Grossin Cyril dit :

    Je crois qu’en tant que militants socialistes nous devons inclure dans cet article ce que nous préconisons pour pévenir ce genre de d’incidents. Pour ma part cela signifie que nous avons besoin
    d’ilotiers de la police nationale et plus d’activités encadrées au sein des établissement scolaire.

    • PS-Rueil dit :

      Je crois qu’il est difficile de répondre en permanence à Nicolas Sarkozy :

      – parce qu’il parle de tout sans grande réflexion parfois et que nous n’avons pas à le suivre où il veut nous emmener

      – parce que le Parti doit murir ses positions et  il ne faut pas court ciruiter les groupes de travail/réflexion.
      C’est le chantier de la rénovation en cours

  2. Cyril dit :

    Je ne pensais pas en contribuant à ce blog, courcircuité le chantier de rénovation du PS, mais y participer. Je suis convaincu que le PS réuni beaucoup de potentiel et peut reprendre le dessus.
    J’invites tous nos camarades et sympathisants à participer à ce blog.