Rentrée difficile au Lycée Richelieu

Une rentrée difficile en vue pour cette rentrée pour de nombreuses familles!

Source Le Parisien du 13 juillet 2012

 

Comme souvent, les problèmes de chantier sont des problèmes de taille. Au lycée Richelieu, ce sont plutôt des problèmes de place. A la rentrée, 175 élèves, l’équivalent de cinq classes, seront transférés au lycée Corneille à La Celle-Saint-Cloud (Yvelines). La faute à un manque de place en raison des travaux en cours au lycée Richelieu, et dont la capacité des bâtiments ne permettra pas, en septembre, d’accueillir les 2 159 élèves affectés pour la rentrée 2012.

 « Nous tentons de trouver des solutions, qui ne sont pas idéales, mais que nous pensons les mieux adaptées, avec comme principale préoccupation la sécurité de nos jeunes », rapporte Henriette Zoughebi, la vice-présidente du conseil régional chargée du dossier. En période de travaux des bâtiments, la région avait prévu un effectif de 1600 élèves dont une partie devait être accueillie dans des préfabriqués pouvant contenir l’équivalent de 8 à 10 classes. Le processus administratif ayant connu quelques embûches, ces bâtiments ne seront livrés qu’aux vacances de la Toussaint, assure la région : « Ce n’est pas un problème d’anticipation, mais un problème d’enchaînement de chantier. »

Une situation qui inquiète les parents

Au total, 280 élèves et leurs enseignants appartenant au lycée Richelieu seront répartis dans d’autres établissements : quelques enseignements seront assurés au collège mitoyen Jules-Verne, d’autres au lycée Gustave-Eiffel, et 175 devront se rendre chaque matin à La Celle-Saint-Cloud. « La direction du lycée va mener une étude avant la rentrée pour que l’affectation soit la meilleure possible et que ce soient plutôt les enfants habitant près du lycée Corneille qui soient transférés », détaille la vice-présidente de la région.

Une situation qui inquiète les parents d’élèves. « Evidemment, nous sommes très préoccupés, angoisse cette mère dont la fille passera le bac l’an prochain. Tous les élèves de Richelieu n’habitent pas dans le même secteur de la ville, de nombreuses questions se posent : Comment vont être faits les emplois du temps ? Comment nos enfants vont-ils aller au lycée Corneille ? Des décisions doivent être prises. »

A la mairie de Rueil, on reste très attentif à l’évolution de la situation. « Notre position est simple, les élèves de 3e à Rueil doivent aller dans le lycée de Rueil, insiste Denis Gabriel, l’adjoint chargé de l’éducation. La région applique la norme de la sécurité, les choses rentrent peu à peu en place, mais il faut qu’elle prenne des décisions. » Pas question pour l’adjoint de payer une navette pour emmener les élèves de Richelieu à La Celle-Saint-Cloud.

« Nous sommes actuellement en discussion pour améliorer le service public de transport déjà existant », assure de son côté Henriette Zoughebi, ajoutant que les débats sont sereins entre les partenaires. « La direction du lycée va prendre en compte ces déplacements supplémentaires pour confectionner les emplois du temps, commente Jacky Crépin, directeur académique adjoint. Ce sont des élèves de 2de et de 1re qui seront transférés jusqu’en novembre. »

Pour éviter que cette situation ne se reproduise, l’inspection académique va mener dès septembre une « réflexion de fond » pour que le nombre d’affectations au lycée Richelieu ne dépasse pas la capacité d’accueil de l’établissement.

Ecrit par

Aucun commentaire encore.

Répondre

Message

*