Propositions de nos candidats Bertrand Rocheron et Carole Thibault

Propositions des candidats aux cantonales dans les Hauts-de-SeineNous sommes 24 femmes et hommes, candidats dans les cantons des Hauts-de-Seine, engagés et unis, déterminés et dynamiques. Soutenus par l’ensemble des élus socialistes, nous voulons des Hauts-de-Seine pour tous et agir pour que notre département, réponde enfin à vos justes attentes. Contre cette droite injuste déchirée et en pleine crise morale, qui considère que notre département lui appartient, nous proposons un projet ambitieux, solidaire et réaliste car notre département est plein d’atouts et de moyens.

La droite dans le 92, c’est :
– Une forte inégalité entre les territoires et une concentration sur le quartier de la Défense.

– Un système qui reproduit et aggrave les inégalités liées aux origines et au milieu social.

– L’action sociale et la solidarité délaissées.

– Des dépenses de prestige pour quelques privilégiés et des gaspillages d’argent public.

Voici quelques mesures emblématiques du programme des candidats socialistes :

Un aménagement du territoire équilibré et durable

– L’amélioration du réseau de transport.

– Des bus en sites propres et des pistes cyclables.

– Créer 5 000 logements sociaux par an.

– Un bouclier logement contre les loyers chers.

– La croissance écologique et l’économie sociale et solidaire.

Permettre la réussite de tous les jeunes

– Un ordinateur portable pour chaque collégien.

– Une carte Imagin’R moins cher pour les collégiens.

Priorité à la solidarité et la justice sociale

– Un PASS Transport–Culture–Loisirs.

– +50 % de places en crèche.

– Des guichets de proximité pour le handicap.

– Plan territorial d’insertion.

– Santé de proximité.

Un département où il fait bon vivre pour tous

– Un PASS “Vallée de la culture”.

– Le soutien de la culture et du sport de proximité.

Transports : des déplacements améliorés et propres

– 100 km de bus en site propre en triplant l’existant et avec du matériel non polluant.

– Doubler les pistes cyclables : 50 % de la voirie départementale dotée de vraies pistes.

– Mettre en oeuvre le Plan de la Région de mobilisation pour les transports en commun (RER, ligne 4, ligne 13, Arc Express, tramways, Éole…).

– Doubler le budget d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite de la voirie départementale.

– Aménager la voirie départementale pour la sécurité des piétons et des deux roues, afin d’éviter les trop nombreux accidents et lutter efficacement contre les nuisances sonores le long des routes départementales.

Espaces Verts : à proximité de chez soi

– Protéger et développer les espaces verts en assurant à chaque habitant un espace vert de proximité à proximité de chez soi.

Logements : mixité sociale dans chaque quartier et habitat de Haute Qualité Environnementale (HQE)

– Créer 5 000 logements sociaux par an, aujourd’hui, c’est moins de 2 000 logements par an.

– Créer un bouclier logement : en aidant les ménages alto-séquanais qui consacrent plus de 30 % de leurs ressources à leur logement comme à Paris.

– Encadrer les loyers du privé afin qu’ils soient abordables, en luttant contre la spéculation immobilière et en se portant caution pour les propriétaires.

– Réduire l’habitat insalubre, aujourd’hui plus de 25 000 logements dans le 92 !

– Aider les propriétaires et locataires pour diminuer les charges en réalisant des économies d’énergie et d’eau tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

– Loger les étudiants et les jeunes travailleurs à l’aide d’un grand plan départemental.

Des logements accessibles

– Créer 5 000 logements sociaux/an

– Créer un bouclier logement : en aidant les ménages alto-séquanais qui consacrent plus de 30 % de leurs ressources à leur logement comme à Paris.

– Encadrer les loyers du privé afin qu’ils soient abordables, en luttant contre la spéculation immobilière et en se portant caution pour les propriétaires.

– Réduire l’habitat insalubre, aujourd’hui plus de 25 000 logements dans le 92 !

– Aider les propriétaires et locataires pour diminuer les charges en réalisant des économies d’énergie et d’eau tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

– Loger les étudiants et les jeunes travailleurs à l’aide d’un grand plan départemental.

Rétablir la solidarité et la justice sociale

Seniors : pour qu’ils ne soient plus les oubliés des Hauts-de-Seine

– Faciliter l’obtention de la carte Améthyste et la transformer en un PASS Transports–Culture–Loisirs.

– Développer les aides à domicile, humaniser les maisons de retraite, créer une offre adaptée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et aux personnes dépendantes.

– Subventionner les associations qui favorisent le lien social, l’autonomie et le lien intergénérationnel.

Handicap : dépasser les barrières vers une société de l’accès et de l’égalité

– Créer des guichets de proximité dans toutes les circonscriptions de la vie sociale du département et apporter les moyens qui manquent à la Maison Départementale du Handicap.

– Favoriser l’insertion dans la société via les ESAT et les GEM.

Insertion : lutter contre l’exclusion

– Faciliter l’insertion et le retour à l’emploi via un programme territorial d’insertion, en s’appuyant sur les associations spécialisées et les services locaux et systématiser dans tous les marchés publics l’obligation d’employer des personnes en difficulté.

Santé : une santé de proximité pour tous

– Rétablir les programmes de dépistage et prévention bucco-dentaires et d’éducation nutritionnelle afin de lutter contre l’obésité.

– Favoriser la médecine de proximité via les centres de santé, les maisons médicales de garde et l’installation des jeunes professionnels de la santé.

Violences faites aux femmes : accueil et écoute

– Augmenter les aides et les structures d’accueil et d’écoute en lien avec les associations.

BertrandCaro

Ecrit par

Aucun commentaire encore.

Répondre

Message

*